Responsable RSE Fonction, Qualités et Diplômes

Responsable RSE Fonction, Qualités et Diplômes

1. Fonction du responsable RSE

La fonction d’un Responsable RSE est de concevoir et de déployer la stratégie développement durable de l’entreprise.

Il s’agit d’un processus en 4 étapes qui nécessite d’une part des capacités d’analyse et de synthèse et d’autre part une forte aptitude à collaborer avec tout type de salariés dans l’entreprise.

1.1. Etape 1 : réaliser l’Audit Développement Durable de la société

La première étape de la construction de la stratégie développement durable d’une entreprise est l’étape de l’audit. Au cours de cette étape préliminaire, le Responsable RSE évalue les points forts et les zones de progression de sa société à l’égard des enjeux environnementaux et sociaux. Il collecte notamment les besoins des différents départements de la société (département RH, département Marketing et Communication, DSI, Département Qualité, Sécurité,…) en matière de développement durable, puis il met l’ensemble de ces éléments en perspective avec les obligations réglementaires auxquelles la société est soumise, notamment la loi NRE sur les Nouvelles Réglementations Economiques.

1.2. Etape 2 : définir les objectifs stratégiques DD et RSE de la société

Une fois l’audit réalisé, le Responsable RSE définit des objectifs précis de transition énergétique de l’entreprise en collaboration étroite avec la direction générale. En effet,  de tels objectifs doivent être cohérents avec tous les autres objectifs de la société, notamment les objectifs de rentabilité économique. Ce n’est qu’à cette condition que les stratégies RSE seront efficaces.

Deux types d’objectifs peuvent être définis à ce stade: des objectifs quantitatifs (par exemple : diminution des polluants émis par la société, diminution de la consommation de feuilles de papiers imprimées,…) et des objectifs qualitatifs (par exemple : améliorer l’image de marque de la société en matière de développement durable,…).

Le plus souvent, il conviendra de définir des objectifs sur une période de 12 mois ou 24 mois voire au maximum de 36 mois. Le suivi que le Responsable RSE fera de ces objectifs lui permettra de les réviser et d’adapter la feuille de route.

1.3. Etape 3 : définir les moyens et le budget que la société va mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs stratégiques

Une fois que les objectifs de court, moyen et de long terme ont été définis conjointement par le Responsable RSE et le dirigeant de l’entreprise (ou définis par le Responsable RSE puis soumis à validation auprès du dirigeant de l’entreprise), le Responsable RSE définit alors les moyens que l’entreprise devra mettre en oeuvre pour atteindre ces objectifs. En face de chaque moyen figurent le budget correspondant ainsi que le nom du collaborateur qui aura la responsabilité de déployer ce moyen sous la supervision du Responsable RSE. Les éléments de cette étape 3 sont soumis à la validation de la Direction des Ressources Humaines qui a une vision globale du positionnement des ressources humaines au sein de la société. En outre, le budget de la stratégie RSE doit être visé par le Directeur Administratif et Financier et validé par la Direction Générale afin d’être approuvé.

1.4. Etape 4 : définir les indicateurs clefs de suivis

Enfin, dans une dernière étape, le Responsable RSE définit des indicateurs clefs de suivi. Ces indicateurs quantitatifs lui permettront de mesurer l’efficacité des actions mises en place dans le cadre de cette stratégie RSE. En fonction de ces indicateurs, il pourra décider d’adapter certaines actions.

L’ensemble des éléments de ces 4 étapes successives : (1) l’audit, (2) les objectifs, (3) les moyens et le budget et enfin (4) les indicateurs clefs, sont formalisés par le Responsable RSE dans un document appelé Démarche RSE ou Plan de Stratégie Développement Durable de l’entreprise. Ce plan doit être suivi mensuellement et révisé chaque année au regard des objectifs atteints et du budget consommé.

Ce Plan RSE/démarche RSE doit être partagé avec toutes les parties prenantes impliquées dans les actions RSE. Le Responsable RSE pilote les actions en collaboration avec chaque salarié de l’entreprise visé par un moyen à mettre en oeuvre. 

2. Qualités du Responsable RSE

Les qualités d’un Responsable RSE sont nombreuses.

Tout d’abord, il doit posséder un esprit de synthèse pour réaliser un audit efficace puis pour formaliser sa stratégie dans une démarche RSE qui sera accessible à toutes les parties prenantes. Il devra se montrer rigoureux et méthodique lors de la conception et du suivi de son plan RSE.

Ensuite, il doit être ouvert et capable de comprendre autant les besoins et les contraintes du Directeur Marketing que celle du Directeur de Production, du DRH, du DSI…En outre, il se doit d’être conciliant et diplomate car il collabore avec le Directeur de l’Innovation, ou le Directeur du Développement Durable de la société, qui sont en lien direct avec la Direction Générale.

De plus, il se doit d’être au fait de tout changement de réglementation qui pourrait impacter la rentabilité de la société dans laquelle il travaille. Par conséquent, l’une de ses qualités majeures est de s’intéresser fortement à l’actualité, notamment en matière de développement durable, de réchauffement climatique et de transition énergétique.

Enfin, il doit s’agir d’un collaborateur doté d’un grand sens de l’éthique. Cette qualité lui assurera de maintenir sa motivation et son implication à ce poste.

3. Quel diplôme est nécessaire pour devenir responsable RSE?

Pour devenir Responsable RSE, il est nécessaire de posséder un diplôme de niveau Bac+5, équivalent Master.

Il existe de nombreuses formations universitaires qui permettent de former de jeunes Chefs de Projet en Développement Durable. Certaines écoles d’ingénieurs proposent également des formations spécialisées.

En revanche, pour se positionner sur un poste de Responsable RSE, il est vivement conseillé d’opter pour une formation dExécutive MBA à destination de managers et cadres dirigeants qui justifient déjà d’une expérience professionnelle significative de plusieurs années en entreprise. Les éléments clefs, notamment la construction du plan stratégique RSE et la définition des indicateurs de suivi, sont abordés de manière très opérationnelle, par des experts et des professionnels du secteur. En outre, ce type de formations permettra au futur Responsable RSE de se former tout en continuant à exercer une activité professionnelle en parallèle.

C’est notamment le cas du programme d’EMBA sur le Management Stratégique de la Transition Energétique de l’IFG qui constitue aujourd’hui une référence en matière de formation professionnelle auprès des entreprises et des grands groupes pour former des Responsables RSE. D’ailleurs, ce programme offre l’immense avantage de décrocher à la fois un diplôme EMBA et un diplôme Master II « Responsabilité Sociale et Environnementale, Développement Durable » délivré par l’Université de Haute Alsace.

A lire aussi sur le sujet :