Pour débuter l’année 2018, l’IFG Executive Education a souhaité revenir sur la cérémonie de remise de diplômes du Executive MBA ICG, dont le déroulement a eu lieu à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, notre partenaire.

Suite au très beau discours d’un participant  – et désormais Alumni – Gregory Candor, nous avons souhaité vous restituer sa prose à l’écrit.

 

Bonjour,

Je vais tenter en quelques mots de vous dire ce que m’a apporté mon parcours à l’IFG Executive Education.

Avec un peu de recul maintenant, puisque j’ai terminé ma formation il y a 1 an, je peux dire sincèrement que cette formation m’a apporté beaucoup d’incertitude.

Avant le 1er octobre 2015, je travaillais dans une entreprise que je croyais connaître, en vivant au gré des aléas du business. 

 

 

Après 18 mois à l’IFG Executive Education, mon cerveau a commencé à fonctionner différemment et je me suis mis à me poser des questions :

« La stratégie de mon entreprise est-elle la bonne ? »

« Ai-je les moyens d’appliquer les outils, les méthodes que j’ai acquises pendant ma formation ? »

« Suis-je tout simplement dans la bonne entreprise ? »

 

Toutes ces questions m’ont amené à penser que la vraie difficulté de ce type de formation se situe dans l’après. Le fait est que, jusqu’à présent, nous jouions collectif alors que maintenant nous attaquons l’épreuve en solitaire.

 

Et cela me faire dire aussi que ma réussite personnelle est avant tout une réussite collective, dont le moteur est le plaisir.

Le plaisir d’apprendre bien sûr, mais surtout le plaisir de travailler avec mon équipe.

Le plaisir de travailler avec Fabienne, Laurent, Edouard, Régis, Lyes et Jean-Philippe.

 

J’ai vécu des moments forts avec cette équipe. Je tenais à les partager avec vous.

 

D’abord ce premier jour d’octobre 2015 où nous étions rassemblés dans cette toute petite salle du campus Eiffel.

Il y avait ce jour-là une ambiance de western où chacun se présentait, timidement, en scrutant du coin de l’œil son voisin, afin de jauger l’état d’esprit de chacun.

Je me souviens bien du sentiment que j’avais ce jour-là : j’étais très sceptique sur notre cohésion de groupe.

J’avais à côté de moi Fabienne, qui nous expliquait qu’elle aimait beaucoup les relations humaines, et de l’autre, j’avais Laurent, qui me donnait la sensation tout à fait inverse.

Heureusement, je me trompais et nous nous sommes très vite retrouvés à nous souhaiter bonne nuit chaque soir devant notre outil de vidéoconférence ZOOM.

 

 

Ensuite il y a eu ce deuxième temps fort, notre voyage aux Etats-Unis.

Sans trop dévoiler de détails, je peux dire que nous avons franchi un cap dans l’intimité lors de notre séminaire à GeorgesTown. Nous étions maintenant capables de nous dire bonne nuit tous les soirs mais sans l’outil ZOOM.

 

Dernier moment fort : la présentation de notre mémoire universitaire.

Ce jour-là, nous avons ressenti l’émotion d’un accouchement, mêlée à la fierté du chemin parcouru et le blues d’une époque maintenant révolue.

 

 

Vous l’aurez compris, cet Executive MBA ICG, c’est avant tout un esprit d’équipe qui nous a animés pendant 18 mois, ainsi que l’amitié particulière qui s’y est créée, dans le travail et l’exigence.

L’Executive MBA ICG restera pour moi le service militaire que je n’ai pas fait. Et, dans 20 ans, je parlerai encore de mes amis de chambrée avec lesquels j’ai suivi ce parcours du combattant.

Je vous souhaite à tous de réaliser vos rêves professionnels.

Je remercie tous les oubliés de ce discours,

nos formateurs et accompagnateurs,

ma femme et mes enfants qui ont supporté mon absence.

Merci

Grégory Candor, Major de Promotion